L’Historique du club en quelques dates !

Par Christian PRUNEAU (dit Kik)


Année 1989

Cela faisait déjà quelques temps que, grimpeur notoire, j’étais sollicité par des amis de la SESLM (Société Educative et Sportive de la MULATIERE) pour « faire quelque chose » en escalade. L’idée faisait son chemin. Parallèlement, j’apprends aussi que deux jeunes étudiants, Eric GALLONE et Kaddour DORGHAM, issus de la section Athlétisme de la SESLM, veulent me rencontrer à ce sujet. Rendez-vous est pris, un soir, dans ma classe de l’école Paul NAS.

Une grande conversation, le courant passe. OK, la décision est prise ! On fonde une section Escalade, mais en définissant bien nos objectifs : mettre l’accent sur l’encadrement et amener les adhérents vers l’autonomie en toute sécurité, développer un véritable esprit de club basé sur la convivialité.

En avril, le bureau est constitué. Eric sera le premier Président. Nous nous entraînons 2 fois par semaine sur le mur de GERLAND. Les premières sorties en milieu naturel sont programmées : DOIZIEUX, JARBONNET, LANS en Vercors, etc. … Le club compte une quinzaine d’adhérents.

Je rencontre aussi cette année Pierre DUMONT, adjoint aux sports à la Mairie de la MULATIERE, avec qui je travaillerai pendant un an sur le projet du Mur de la MULATIERE : je l’emmène visiter les murs de la région qui fonctionnent avec des enfants, je réunis les partenaires de la commune susceptibles d’utiliser la structure (écoles primaires, centre social, collège André Malraux), je rédige le projet pédagogique du mur qui servira de base au cahier des charges. Pierre DUMONT défendra admirablement ce projet et le budget initialement accordé de 150 000 F se montera à plus de 500 000 F. Ce sera ensuite les devis à analyser, puis le choix difficile. Le projet KIT-GRIMP / C.P.E.A. correspond à notre profil. Il est choisi. La construction est programmée pour le printemps 1990.

Année 1990

Construction de la SAE du Terrain d’Aventure, elle sera terminée au cours de l’été. Je suis le chantier de près, il faut faire des choix définitifs : la place des camemberts, des colonnettes et fissures … et être très présent car c’est une entreprise en bâtiments qui est chargée de la construction. Les ouvriers se demandent bien pourquoi je leur demande de ne pas boucher les trous des joints de coffrage ! Quand je leur explique que l’on se pend parfois sur des mono-doigts, ils me prennent gentiment pour un fou !
En attendant, la section s’entraîne toujours sur le mur de GERLAND, et en hiver dans le gymnase, sans mur… Le club compte déjà une trentaine d’adhérents.

 

 

Saison 1990/91

La section se structure toujours avec une trentaine d’adhérents. Toujours deux entraînements par semaine et environ une sortie tous les deux mois, plus le stage perfectionnement. Nous prenons les inscriptions à partir de 15 ans. En dessous, c’est le centre social qui met en place un atelier escalade les mercredis après midi sous l’impulsion de Frédéric RONZIERE (animateur et adhérent du club).

L’inauguration du mur est fixée au samedi 25 mai 1991. Un grand souvenir ! Durant la journée, des activités : la porte ouverte permet aux Mulatins de vraiment découvrir leur mur, suivi d’une compétition adulte. Le soir,  spectacle devant 450 personnes, maire et député y compris. Des estrades, une sono et de superbes éclairages ont été installés. Au programme, une démonstration d’escalade par les membres du club, des numéros burlesques avec une apparition remarquée du célèbre King-Kong et le spectacle « Le mur des étoiles » (danse – escalade). La chorégraphie a été signée par l’Association Sportive du Collège André Malraux sous l’impulsion d’Annie BARGE, professeur en EPS, et Hugo VERRECHIA, chorégraphe. La musique originale était de Thierry REDON. J’ai travaillé avec les élèves du collège sur la partie escalade du spectacle : il a fallu d’abord les initier, puis préparer la partie spécifique pendant plusieurs semaines. Le spectacle est magnifique, le public est ravi. Beaucoup de gens découvrent ce que l’on peut faire sur un mur, y compris de l’esthétisme ! Pierre DUMOND, l’adjoint au sport, a gagné son pari. Il avait été difficile de faire voter un budget de 50 000 F pour cette soirée ! Une mémorable fête clôturera ce succès avec toute l’équipe organisatrice : champagne, s’il vous plait ! Un film a été réalisé ce jour-là par Béatrice LANCIEN.


Saison 1991/92

Une soixantaine d’adhérents sont inscrits. Le dynamisme de l’après – inauguration est efficace. Kaddour est parti sur PARIS, Christian TEXIER se révèle être un trésorier très actif. L’ambiance – made by Eric GALLONE – est explosive ! Je travaille sur un complément indispensable, un mur intérieur pour le gymnase CAMUS, destiné principalement au public scolaire. Après les 500 000 francs du mur extérieur, 70 000 F sont encore débloqués. Pas mal pour une petite commune ! Le succès de l’inauguration y est pour beaucoup. L’Aide aux Petits Clubs nous permet de financer deux plaques s’adaptant sur les espaliers.

Thierry BONHOMME s’investit à mes cotés sur l’encadrement. Deux Diplômés Brevet d’Etat dans un Club, c’est exceptionnel ! Cela nous permet de bien structurer les sorties et d’aborder notamment la grande paroi (à PRESLES surtout).

Le point noir de la saison : lors d’une sortie sur un de nos sites fétiches, les Dentelles de Montmirail, un simple vol en tête se termine par … un hélitreuillage par la Protection Civile et une double fracture de la jambe pour Isabelle. Cet accident de la pratique sportive restera le plus sérieux qu’aura connu le Club durant ses 10 années d’existence.

Le Club se manifeste lors du passage de la Flamme Olympique à la MULATIERE  (elle se rend à Albertville – vous connaissez la suite ! … )

Saison 1992/93

Nous enregistrons toujours une soixantaine d’adhérents. Le Club trouve une vitesse de croisière. Dominique PRUNEAU crée le deuxième T-Shirt du Club. Il concoctera aussi plus tard le fameux dessin du lézard qui deviendra le logo actuel du Club.

les différents logos / tee-shirts

Saison 1993/94

Le Club dispose depuis cette année de trois créneaux en soirée (mardi, mercredi, jeudi). L’aide de Claude CAVAGNA, qui vient de passer son brevet d’Initiateur Fédéral, est précieuse pour encadrer les débutants. Le club compte maintenant plus de quatre vingt adhérents. Nous disposons maintenant de la Maison de la Musique, au Terrain d’Aventure, pour y stocker notre matériel. Le jeune Thomas BOUCHERAS obtient de bons résultats en compétition en catégorie Cadets, allant même jusqu’aux Nationales. Le Club se distingue régulièrement aux Assemblées Générales de la SESLM pour ses récompenses originales : la Gamelle d’Or, la Chevalerie du Mousquif, le diplôme du Jeune Espoir Qui Peut Faire Mieux, etc. …

Réalisation d’une film au cours du stage en Ardèche par Béatrice LANCIEN.


Saison 1994/95

Le club enregistre quatre vingt dix adhérents. Nous participons pour la première fois au TELETHON, organisé en collaboration avec la Fédération de Parents d’élèves FCPE sous l’impulsion de Catherine RAUX, institutrice. Premier lâcher de ballons au dessus du mur.

Deuxième participation à la Fête de la Jeunesse (portes ouvertes, accro – branche). Christian FERREBOEUF, vice-président, assure l’intérim après le départ d’Eric GALLONE.

Saison 1995/96

Christian TEXIER est élu Président. Nous faisons une pointe à cent vingt adhérents, ce qui restera notre record !

Un échange de bons procédés avec la section Aïkido.

Le club finance l’installation de son pan dans la salle de rangement du matériel du gymnase Camus, il deviendra notre « Grotte » et relancera l’intérêt pour les entraînements au gymnase. Hervé BLACHIER, initiateur, s’investit dans la création de prises d’escalade, mais les dosages résine – catalyseur sont souvent facétieux. Quelques belles prises réussies quand même, que nous utilisons encore sur le mur extérieur !

 

Saison 1996/97

Nous participons aux premières « Cibles Associatives » (forum des Associations de la MULATIERE).

La grande nouveauté : Claude CHEMELLE, aidé de Patrick GENESTA et Frédéric MOISSONIER (rejoints ultérieurement par Blandine REDON et Yannick COCHON) crée la section Enfants.
Un cycle Initiation (encadré par les initiateurs du Club) et un cycle « Vers une Approche de l’Entraînement » (encadré par moi-même) voient le jour sur la demande de beaucoup d’adhérents.
Novembre 1996 : Création du journal « La Moulinette », sous l’impulsion de Claude CAVAGNA pour répondre au besoin exprimé d’information entre adhérents.
Organisation d’un Week-End en Famille à ABLON (Haute Savoie) par Marc JUTTET.
Premier stage Jeunes à CHAULET (Ardèche) et première compétition Jeunes du Club (25 Mai 1997). Une réussite encourageante.
Le club compte une centaine d’adhérents, jeunes y compris.
Je lance le premier Rassemblement d’Eté, dans le Briançonnais à FRESSINIERES, autour du 14 Juillet. Une tradition qui s’ancre vite !

Saison 1997/98

Claude CHEMELLE est élu président (le quatrième en dix ans) Le groupe Jeunes se structure en trois tranches d’âge.

Nos projets d’extension de nos structures sont refusés par la Mairie.

Le Club a sa ligne téléphonique :  04 72 39 03 59

Saison 1998/99

Nous nous stabilisons à une centaine d’adhérents ( soixante dix adultes et trente enfants)

Une saison marquée par une certaine désertion des Adultes (hormis les cycles d’entraînement) sur les murs. Les sorties Adulte comptent toujours une bonne moyenne d’une vingtaine de participants

Une collaboration avec le club OULLINOIS LA TRACE s’enclenche, surtout au niveau des Jeunes.

La compétition du Club s’ouvre modestement (vu la faible hauteur du mur extérieur) aux adultes. Demi-succès, alors que le nombre de participants dans les jeunes catégories devient impressionnant.

Raphaël KERVELLA (Champion du Rhône) et Blandine REDON obtiennent de bons résultats en compétition départementale.

Nous préparons les dix ans d’existence du Club avec la Journée du Samedi 26 Juin et un numéro spécial de la Moulinette, que vous tenez entre vos mains !

 

Les B.E. du Club (Brevets d’Etat, ne pas confondre avec G.O. ! )

Thierry BONHOMME

Christian PRUNEAU

 

Les Initiateurs Fédéraux (par ordre d’entrée en scène)

Kaddour DORGHAM (Initiateur UFOLEP), Claude CAVAGNA, Bruno DOMBRET, Frédéric MOISSONIER, Hervé BLACHIER, Yannick COCHON, Blandine REDON, Claude CHEMELLE, Raphaël KERVELLA (initiateur F.F.M.E.)

Les grimpeurs confirmés du Club qui ont souvent donné un coup de main à l’encadrement (un grand merci)

Bertrand DIEUDONNE, Christian TEXIER, Michel FOURNIER, Daniel HALTE, et j’en oublie sûrement !

 Kik

MES 10 ANS COTES SEPT SUP !

10 ans, je n’en reviens pas ! Le « p’tit club qui monte » souffle ses dix saisons, dont sept que j’aurais vécu intensément en attendant d’en ajouter quelques unes encore.

Par quoi commencer ? La genèse avec Kaddour, puis la rencontre de BILLY THE KICK ? L’inauguration du Mur ? un moment de grande complicité avec l’équipe du Collège André Malraux et de l’émotion, beaucoup d’émotion … Les stages, les sorties, que sais-je encore ? Et si j’essayais de décrire tout simplement l’envie et le plaisir de l’escalade et de ses sites fabuleux qu’elle nous a fait découvrir ? Sans parler des rencontres. Alors fermez les yeux, vous êtes aux Dentelles de Montmirail, ou bien tout près du Chassezac, à tenter de vous extraire de ses gorges (sensuelle l’escalade, non ? ). Le sublime Buoux, peut-être ? révélateur de vos possibilités … Tiens des champignons ! si on se faisait une omelette en rentrant ce soir ? J’ai fait déjà deux 5a et je me suis planté dans le 5c ; je vais musarder dans la nature en vous regardant lézarder sur les falaises. Claudio et Mister T. font une belle cordée : ils en veulent aujourd’hui, la semaine a été dure. Voilà ce qui est notre guide, notre profession de foi, mais attention : pas d’intégrisme ou de sectarisme ! Juste se retrouver et se faire plaisir, chacun progressant ou stagnant ( ! ) dans son niveau de grimpe sans se prendre la tête, heureux de se marrer, de parodier des « songs » lors d’une veillée et toujours la grimpe en trait d’union. J’ai le souvenir de mousses au chocolat d’Evelyne concoctées par Vivi, mais j’ai également en mémoire le summum de ma carrière varappistique : « Hot Spot » (6c) après travail et dégaines en place ; c’était une fin d’après midi orageuse sur Volx. Mon cri de guerre de potache « Nutella Power ! » est resté dans mon sac à pof ce jour là. L’adrénaline de ma petite réussite me suffisait, j’avais atteint mon toit du monde … J’ai enfin trouvé le secret de la longévité du Club des « Monte En l’Air », je tourne autour de ce mot depuis les premières lignes de cet article : CONVIVIALITE. On se foutait d’être pur et dur, la « Mouligasse » avait ses inconditionnels mais tous avaient au moins fait une voie en tête, et qu’importe si c’était un 4c. Une voie reste une voie et le plaisir d’une réussite était toujours partagé. Le Club, lui, avait trouvé la sienne (de voie ! … Vous suivez ou quoi ? ) et les entraînements mettaient chaque semaine avec plaisir de plus en plus d’adeptes ( de la secte ! ) au pied du mur. Trop peut-être ? Le piège de la grimpe-conso nous a toujours hanté et nous l’avons toujours combattu pour vous et votre plaisir de venir nous voir à chaque rentrée.

Voilà mes dix-moins-trois annnées de Club, en écrivant ces lignes, plein de grands moments me reviennent. Je vous les livre pêle-mêle : le Téléthon auquel nous sommes toujours fidèles, le premier stage pluvieux et accidenté (salut Jean Marc ! ), l’accident d’Isabelle aux Dentelles et son homérique hélitreuillage assorti d’une nuit blanche d’angoisse pour son Président … Enfin, que d’instants impérissables qui vous façonnent et laissent des traces indélébiles (c’est du Goldman, çà ! ! ). Pour finir, Merci au Kick, un modèle pour plein de choses … C’était la chute. Logique, non ! ?

Eric GALONNE

 

La Ville de La Mulatière !
Le Ski de Randonnée Nordique !
Le FB du Club !
La Chaine de la Seslm !